ACCUEIL | NOUS JOINDRE

23 mai 2018


Plantation d’arbres par la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre dans le cadre du Sommet du G7 – un projet national

L’Équipe de la Société d’aménagement de la Baie Lavallière et celle de Statera participent à la plantation de 1 000 arbres au Camping du Chenal du Moine afin de compenser les émissions de GES qui seront produites dans le cadre du Sommet du G-7 dans Charlevoix en juin prochain.





Sainte-Anne-de-Sorel, 22 mai 2018 – Dans le cadre du Projet national ARBRE qui découle de la tenue du Sommet du G7 à La Malbaie, au Québec, en juin prochain, une journée de plantation d’arbres a été organisée par la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre avec ses collaborateurs.

Le Projet ARBRE vise à sensibiliser à l’importance de l’arbre au sein des réserves de biosphère et leurs rôles environnementaux. Il est promu par la Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix, dans le cadre de son entente avec le gouvernement du Canada en vue de réduire l’empreinte écologique du Sommet du G7, qui aura lieu au cœur de cette réserve de la biosphère.

Durant le point de presse, Madame Estelle Cardin, directrice générale de la Société d’aménagement de la baie Lavallière a fait mention de l’importance que jouent les réserves de la biosphère canadiennes dans leurs communautés et rappelait que « cette activité s’inscrit dans un cadre national de collaboration entre les réserves de la biosphère de l’Association canadienne des réserves de la biosphère et le gouvernement du Canada, et 100 000 arbres seront plantés dans 14 réserves de la biosphère canadiennes pour contrebalancer en partie les émissions de gaz à effet de serre liées à la tenue du Sommet. »

Elle a poursuivi en mentionnant que « cette initiative allie des objectifs éducatifs et sociaux et contribuera à végétaliser, restaurer ou reboiser des sites choisis par les localités participantes, en plus de compenser en partie les émissions de gaz à effet de serre liées à la tenue du Sommet du G7, dont le Canada assure la présidence en 2018. »

Madame Hélène Gignac, présidente de la Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre, a ensuite décrit les collaborations dans le cadre du projet de plantation d’arbres et a remercié Paul Messier de la Société d’aménagement de la baie Lavallière pour son expertise technique et pour son engagement envers le projet, pour s’être prêté à l’exercice de définir la vocation de la plantation symbolique de 1000 arbres et pour lui avoir trouvé un lieu pertinent. Son allocution s’est terminée par la mention de la participation exceptionnelle du groupe de plantation. Madame Gignac a par la suite invité le représentant de ce groupe à venir parler de son expérience.

La Corporation de la Réserve de la biosphère de Charlevoix soutiendra également les efforts du Canada visant à intégrer de bonnes pratiques environnementales dans l’ensemble de l’organisation du Sommet, ce qui sera attesté par la norme 9700 253 sur la gestion responsable d’événement du Bureau de normalisation du Québec. Une attention particulière sera accordée à la réduction des déchets, y compris un usage réduit du plastique.

Le Canada a fait des changements climatiques, des océans et des énergies propres l’un des thèmes centraux de sa présidence du G7 en 2018. Cette collaboration est une façon concrète de transformer des paroles en gestes.

Source : Réserve de la biosphère du Lac-Saint-Pierre

Bookmark and Share
 

----- Publicité -----

----- Publicité -----

 

Copyright © 2008-18
LE MONDE AGRICOLE.CA
Une filiale des Productions Kapricom
Tous droits réservés.