ACCUEIL | NOUS JOINDRE

03 septembre 2019


Allier conservation et aménagement forestier : CNC et le RESAM s’associent pour protéger les milieux naturels






Montréal, Québec (3 septembre 2019). Conservation de la nature Canada (CNC) et le Regroupement des sociétés d’aménagement forestier du Québec (RESAM) unissent leurs expertises pour informer, mobiliser et accompagner les propriétaires de lots boisés dans la gestion durable des forêts et ainsi, faire face aux changements climatiques.

Les propriétaires de lots boisés sont agriculteurs, ouvriers, professionnels ou retraités. Ils possèdent des boisés avant tout pour leurs loisirs, mais également comme source de travail et d’investissement. Leur rôle dans le maintien de la biodiversité du Québec est essentiel.

Dans le cadre de ce partenariat de deux ans renouvelable, les deux organismes vont faire valoir l’importance des boisés privés dans le maintien de grands corridors forestiers qui relient les Appalaches à la forêt boréale.

À l’aide, entre autres, d’une série d’outils, les propriétaires de lots boisés auront l’occasion de comprendre davantage leur rôle dans la conservation d’espèces animales et végétales. Ils seront conscientisés sur l’importance de maintenir la connectivité entre les milieux naturels pour la survie d’espèces sauvages, mais aussi pour contribuer au bien-être de la population, à qui les milieux naturels rendent une infinité de services, telle que la purification de l’eau et de l’air.

Favoriser les projets de connectivité

Les forêts forment de grands corridors importants pour maintenir la connectivité des milieux naturels. Elles permettent aux animaux de se déplacer et aux végétaux de se disperser vers des habitats où ils peuvent combler leurs besoins vitaux.

En raison des changements climatiques, on estime qu’au Québec les espèces sauvages migreront vers le nord de 45 km en moyenne par décennie. Les grands corridors constituent une façon essentielle pour elles de s’adapter à ces bouleversements, en leur permettant de se répartir autrement sur le territoire.

Le partenariat entre Conservation de la nature Canada et le RESAM s’inscrit plus largement dans un projet de connectivité à l’échelle de la province mené par CNC depuis 2017 et mis en oeuvre en collaboration avec ses partenaires : Le projet « Les corridors écologiques : une stratégie d’adaptation aux changements climatiques».

Outre les propriétaires de lots boisés, ce projet vise à mobiliser les MRC, les municipalités, les réseaux d’intervenants locaux et les citoyens pour protéger les zones de connectivité et ainsi contrer les effets des changements climatiques sur la biodiversité.

Remerciements

Le projet « Les corridors écologiques : une stratégie d’adaptation aux changements climatiques» est financé par le Fonds vert dans le cadre d’Action-Climat Québec, un programme du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques découlant du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques.
La Fondation de la faune du Québec, la Fondation Echo et la Fondation Woodcock sont également des partenaires financiers dans ce projet.

Citations « Nous sommes très heureux de cette collaboration avec le RESAM. Ensemble, nous allons mettre en valeur le rôle que jouent déjà les propriétaires de lots boisés dans la conservation du patrimoine forestier en maintenant la vocation forestière de leurs terres et en favorisant des actions concrètes pour le maintien des services rendus par la nature. » - Kateri Monticone, coordonnatrice en chef à la science à CNC Québec
« Je suis ravi de la concrétisation de ce partenariat entre CNC et RESAM. Il va permettre de consolider l’idée que les travaux d’aménagement réalisés par les propriétaires forestiers et la conservation sont non seulement compatibles, mais par-dessus tout complémentaires. Cela représente un énorme pas dans la bonne direction.» - Rénald Bernier, président du RESAM

« Les changements climatiques reviennent régulièrement nous rappeler l’importance de protéger nos forêts. Comme propriétaires de lots boisés, nous sommes au premier rang pour préserver ces milieux naturels. Ce partenariat permettra, je l’espère, d’inciter le plus de propriétaires à participer chacun à sa façon, à la protection de nos trésors naturels. Nous le devons bien à nos enfants. » - Roland Charbonneau, propriétaire d’un lot boisé, à Saint-Colomban dans les Laurentides.

Le RESAM en chiffres
- 28 700 propriétaires de lots boisés
- 1,53 millions d’hectares sous aménagement
- 39 groupements forestiers
- 181 millions de dollars de chiffre d’affaires

Source : CNC

Bookmark and Share
 
 

Copyright © 2008-18
LE MONDE AGRICOLE.CA
Propriété de la Société d'Agriculture de Richelieu
Tous droits réservés.